Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 16:16
L'aide au suicide

En Suisse, il existe deux institutions qui permettent à ceux qui ne veulent plus vivre de se donner la mort. Au début, il ne s'agissait que de tuer des personnes âgées, malades, qui ne peuvent plus vivre normalement car touchés par un mal incurable et / ou très dur. Ces institutions peuvent et ont reçu le droit de prospecter dans les EMS. La Suisse est le seul pays qui permet certains de se faire aider à mourir : car il ne s'agit pas seulement des anciens que ces institutions "aident", mais aussi parfois, des gens ayant simplement des problèmes de vieilleisse qui ne semblent pas insurmontables, ou des malades psychiques.

A la base, ces institutions se contentaient de donner la mort à ceux du plus grand âge, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. André Rider, atteint d'un trouble maniaco-dépressif, et ayant 56 ans a vu sa candidature à l'aide au suicde acceptée. Pouvons-nous ouvrir la porte jusqu'à tuer des gens qui ne souffrent que de maladies psychiques surmontable ? Pouvons-nous nous permettre de tuer des anciens car ils ont de l'arthrose ? Bien sur, ces gens-là choisissent de se faire "aider", ils choisissent de se faire tuer, quel argument donc peut-on opposer ? Et quel argument pourra-t-on opposer si, si ce n'est pas déjà le cas, des jeunes gens viennent à se porter candidats à l'aide au suicide ? Depuis 1943, en Suisse, le suicide assissté, l'aide au suicide, est légale. Pousser quelqu'un au suicide, par contre, reste illégal, bien entendu. A mon sens, cette aide au suicide tue une certaine morale, qui est de faire exemple de force et de vivre, plutôt que de faiblesse et d'aller se faire tuer. D'ailleurs, même si ils seront tous sauvés, la bible interdit le suicide et envoie les suicidés en enfer. C'est tout une norme religieuse qui a été effacée depuis 1943 jusqu'à nos jours, où les demandes d'assisstance au suicide sont tels que des étrangers viennent dans ce pays pour en finir avec leurs vies. En effet, dans la plupart des pays du monde, l'aide au suicide reste illégale et est considerée comme un meurtre.

Ces institutions d'aide au suicide n'auraient-elles pas des intérêts à aider les jeunes, dont dans beaucoup de pays la cause majeure de leurs morts est le suicide, à mourir ? Dans cette société qui veut tout contrôler, ce serait un moyen de plus de prendre le dessus sur les droits collectifs. Bien sur, cela n'arrivera surement jamais, et ceux qui refuseront une telle mort pourront le faire eux-même. Mais n'irront-ils pas jusqu'à préférer cette dignité bien floue qu'expose nos institutions d'aide au suicide ? Jusqu'où va tenir la réalité, la justice, le bon-sens, face au fait qu'il pourrait être "cool" de choisir le suicide assisté, comme une révolte contre un Dieu dont l'on ne sait pas si il existe ? Probablement que de tels actes ne sont pas pour demain, voir paraissent aujourd'hui étranges, dégoutants, mais il faut y penser. Puis, il y'a un fait qui me chagrine, étant athée, et bien qu'aillant lu une partie de la bible : comment peut-on savoir que ce qu'il y'a après la mort n'est pas pire que la vie, aussi attroce soit-elle ?

 

[ Liens annexes :

1. http://www.exit-geneve.ch/Buts5A.htm-- 2. http://www.dignitas.ch/index.php?lang=fr -- 3. http://www.revmed.ch/rms/2011/RMS-283/Exit-aide-un-maniaco-depressif-a-se-suicider -- 4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Aide_au_suicide ]

Repost 0
Published by Arnaud Némoz - dans Politique Philosophie Suisse
commenter cet article

Recherche

Catégories