Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 13:18
Les ingérences de l'empire

Mais il ne s'agit pas seulement de logique. Il s'agit aussi ici de morale. La première chose qui me frappe, c'est la manière dont on utilise les défunts d'un conflit en cours pour légitimer une ingérence. La vie de quelqu'un me semble valoir plus qu'un vulgaire argument marketing que l'on place, encore et encore, dans nos journaux, pour légitimer d'aller aider à tuer dans un pays. Mais ce n'est pas tout. Moralement, aucun pays ne devrait avoir le droit de s'immiscer dans les affaires d'un autre pays, quel que soit le motif. En effet, aucun homme, qu'il fasse partie d'un gouvernement ou d'une institution, n'est totalement à même de comprendre la culture et l'évolution d'un état dans lequel il n'a pas vécu. En cela, un ingérent ne pourra jamais porter un jugement sain sur un ingéré, car victime de sa propre conception des choses.

De plus, il faut voir la légitimité de la nation décidant d'une attaque armée contre un pays en trouble. Par exemple, je m'étonne toujours que l'on soutienne, encore et toujours, les USA dans les diverses actions militaires qu'ils entreprennent, lorsque l'on voit les résultats de leurs actions passées, et les motifs flous qui décidèrent d'une telle action. Il ne s'agit pas seulement des USA, bien sur. L'europe, fidèle laquet, porte également sa part de responsabilité. De manière à mieux vous faire comprendre, revenons sur les derniers conflits les plus médiatisés, à savoir, Irak, Afghanistan, Lybie.

En Irak, avant l'ingérence, le peuple ne se porte pas bien, mais il vit. Il a encore la possibilité d'éviter les attaques armées, il a encore la possibilité d'être maître de son destin, d'attendre la mort du dictateur tant insulté, de se nourrir et de se loger. Et puis, survient une idée de l'amérique, une idée fantastique qu'elle exploite depuis longtemps, celle de se faire du pognon en vendant des armes et en exploitant le pétrole de ce pays. Alors, ni une ni deux, voici le prétexte: une arme nucléaire. Inexistante, d'ailleurs, mais le pire c'est qu'on les pardonnera. Depuis l'invasion, la situation est pire qu'avant. Saddam est mort, quel chance. Mais le peuple doit vivre entre les attaques terroristes (mot amusant, considérant qu'ils tuent moins qu'une armée entrainée), et les attaques des ingérants. Le pétrole de l'Irak est probablement exploité par les investisseurs étrangers. La nourriture et la pauvreté sont en hausse. Et je ne parle pas des morts qui sont le résultat de l'invasion initiale de cet état, nombreux. Finalement, voyons le résultat: une démocratie encore moins existante qu'avant, des morts jours après jours, et le pillage des ressources financières du pays. Merci l'ingérence.

En Afghanistan, avant l'ingérence, il s'agissait - comme le diraient certains - d'un état anarchique. Parfait pour un vaste plan marketing. Le gouvernement des USA fait exploser deux tours - cela ne souffre plus d'aucun doute me concernant - et lance la contre-attaque. La cible ? Ben-Laden. Son pays ? L'afghanisan - parfait pour plaire à l'idéologie populaire, un pays reculé, mal contrôlé, des habitants à la face basanée et avec des turbans, en proie à des désordres intérieures - le pays des grottes. Commence donc l'ingérence. La situation la précédent était certes loin d'être excellente. Mais voyons maintenant, ce qu'il en est devenu : les attaques terroristes visent principalement les armées étrangères, le gouvernement ne coopère pas totalement avec les USA, et le nombre de victimes a probablement drastiquement augmenté également. Merci l'ingérence.

En Lybie, avant l'ingérence. Le peuple se porte plutôt bien, me semble-t-il. Les droits de la femme ont été dopé, grâce à Khadafi, l'économie également, grâce à Khadafi, l'union africaine est crée, grâce à Khadafi. Entre autre. Mais il faut plus que des mesures concrètes pour plaire au peuple. D'ailleurs, celui-ci, finalement, se révolte. Au début, il s'agit d'une révolte mineure - du même genre que celles des milliers de français qui se réunissent à Paris et qui se font matraqué par les CRS - mais le soutien des médias USEUROPA va vite faire pencher la balance. L'ingérence commence. Pas d'attaques au sol, c'est l'idée. Il n'y en a pas besoin pour détruire les infrastructures du pays et motiver les citoyens à une guerre dans laquelle ils perdront beaucoup d'hommes, que ce soit durant le combat, ou à cause des ratés du bombardement US. C'est une guerre rapide, vite gagnée. Mais alors, là, tout change. Un gouvernement stable, le peuple n'en aura pas, c'est le retour des batailles de clans. Une économie comme à l'époque, c'est fini. Maintenant, c'est les français et les investisseurs étrangers qui se massent pour reconstruire les structures détruites par ces mêmes révoltes. Les troupes au sol, c'est finalement pas une mauvaise idée, 12'000 soldats américains sont envoyés et accueilli en Lybie, dans une base construire spécialement pour eux. Le bénéfice pour le peuple est inexistant. Merci l'ingérence.

Ainsi j'en appelle à plusieurs choses. Que l'on arrête de parler du nombre de morts dans un pays en révolte pour justifier une guerre qui en fera beaucoup plus. Que l'on cesse de croire que la diplomatie n'est d'aucune utilité, et que l'on privilégie le dialogue dans ces cas là. Que, si l'on veut envoyer des troupes étrangères, il s'agisse de médecins, aidant tout les camps, car il s'agit de soutenir la vie. Que le citoyen européen se face pousser un cerveau et comprennent qu'il ne s'agit pour ces nations ingérentes, uniquement d'intérêt. Le marché des armes, la reconstruction des infrastructures détruites, l'implantation d'une base militaire étrangère, dégage un énorme profit qu'idolatre les financiers corrompus.

 

[ Liens annexes:

1. http://www.lameduse.ch/2012/02/02/syrie-libye-egypte-le-lynchage-mediatique-et-loubli -- 2. http://www.alterinfo.net/notes/Libye--la-repression-des-Touaregs-libyens-se-poursuit_b3813315.html -- 3. http://www.alterinfo.net/notes/Ingerence-humanitaire-prelude-au-droit-des-grandes-puissances-d-intervenir-militairement_b3535350.html -- 4. http://www.lameduse.ch/2012/02/08/mgr-jeanbart-craint-pour-lavenir-de-la-presence-chretienne-en-syrie-si-la-violence-continue ]

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Némoz - dans Politique Philosophie
commenter cet article

commentaires

Paluvak 17/03/2012 11:25

Mort à l'ingérence !

Recherche

Catégories